Les incas et l’eau

Lmapa_inca_expansion’empire inca a seulement duré 130 ans, de 1438 à 1572, date des dernières résistances incas face aux envahisseurs espagnols. Néanmoins l’extension de l’empire et des technologies atteintes par les incas sont gigantesques.

Les incas vénéraient la nature et les ressources telles que la terre et l’eau.

Leur monde est représenté par une trilogie animale : le condor (associé au ciel et messager des dieux), le puma (force, sagesse et intelligence, associé au monde des vivants) et le serpent (le monde d’en dessous, des morts).

trilogie

La croix andine et la cosmovision inca : le condor, le puma et le serpent

 

L’eau pour les incas a une valeur centrale :

– L’eau potable. L’eau est nécessaire pour la vie, d’où leur respect pour la ressource et sa vénération. Il existe des temples de l’eau tout comme des temples du soleil.

– L’agriculture et l’alimentation. La civilisation inca est basée sur une organisation agricole très efficace. L’eau est captée et dirigée à travers d’ingénieux systèmes d’irrigation. La pluie est vénérée et des offrandes lui sont faites afin de demander de bonnes précipitations pour l’agriculture.

– Purificatrice et religieuse. Avant d’entrer dans un lieu sacré comme un temple, il est nécessaire de se purifier avec de l’eau.

Les incas ont fait preuve de connaissances scientifiques extraordinaires, à travers de nombreuses œuvres hydrauliques, visibles (voire utilisées) aujourd’hui encore.

Les innombrables terrasses construites à flancs de montagne avaient divers objectifs : augmenter les surfaces agricoles en terrains pentus, protéger les cultures des ennemis (il est plus facile de défendre une montagne que des plaines) et gérer l’irrigation grâce à l’eau provenant des hauteurs. La construction de ces terrasses a demandé une force de travail gigantesque, preuve de l’organisation spectaculaire de l’empire inca.

 

DSC08489

Terrasses de Pisac, dans la vallée sacrée de Cusco

 

 

Selon les études réalisées à Pisaqa (actuel Pisac, situé dans la vallée sacrée de Cusco), la construction des terrasses aurait duré 50 ans et impliqué 8000 hommes.

Les terrasses et villages incas sont dotés de nombreux canaux taillés dans la pierre, ceux-ci reliant des sources ou lagunes situées en amont, parfois à plusieurs kilomètres. Ils sont à ciel ouvert ou enterrés, traversent des montagnes, voire remontent les pentes grâce à l’utilisation de pierres pour permettre l’impulsion de l’eau.

Ollantaytambo[1]

Fontaine de la princesse, Ollantaytambo

Dans l’exemple de Pisaqa, un canal de 35km permettait d’alimenter le village à partir d’une lagune située dans la montagne surplombant le village. Les canaux sont taillés dans de grands blocs de pierres creusées.

D’autres constructions hydrauliques :

– Des barrages dans les hautes montagnes andines ont été érigés afin de retenir et stocker l’eau pour son usage concentré lors de l’irrigation.

Recharge des aquifères (nappes d’eau souterraines). Dans les alentours de Lima une pratique ancestrale (pré inca) permettait de recharger les aquifères en conduisant l’eau de pluie dans des bassins de rétention permettant l’infiltration de l’eau dans le sol. L’eau ressurgissait plus tard en bas des montagnes exactement pendant la saison sèche, permettant aux habitants de recevoir de l’eau toute l’année. Ce rituel était appelé « semailles de l’eau ».

– Système d’aqueducs. A Nazca (Pérou), des aqueducs conduisaient l’eau de plusieurs rivières, par des tronçons souterrains et d’autres ouverts. Dans les tronçons souterrains, des cheminées hélicoïdales ont été construites afin d’assurer l’entretien des canaux et l’équilibre de pression atmosphérique nécessaire pour maintenir un flux d’eau uniforme (sans érosion ni sédimentation dans le canal).

Outre la maitrise hydraulique, les incas ont fait preuve d’un génie agronomique exceptionnel. Le système de terrasses permettait d’obtenir des conditions microclimatiques différentes d’une terrasse à l’autre (température, chimie de l’eau modifiée lors de son écoulement entre terrasses) mises à profit pour cultiver différentes plantes, tout en empêchant l’érosion des sols.

DSC08469

Laboratoire agronomique de Moray, vallée sacrée de Cusco

 

Le laboratoire agronomique inca de Moray en est un exemple frappant : entre la terrasse la plus haute et la plus basse l’écart de température allait jusqu’à 8 degrés, permettant de cultiver un large spectre de plantes.

Les Waru waru sont une pratique de culture en zone inondable ou inondées. Cela consiste en des plateformes entourées d’eau, à l’origine d’un microclimat qui permet de lutter contre le gel.

waruWaru

Système des Waru Waru, l’eau reçoit de l’énergie la journée et la restitue la nuit, empêchant le gel des cultures (Source)

 

L’ingénierie inca avait atteint un niveau exceptionnel en peu de temps grâce à l’assimilation des techniques de leurs ancêtres. A nous également de mettre à profit ces connaissances : des études montrent que l’utilisation de leurs techniques agricoles aujourd’hui serait un moyen de lutte efficace contre la malnutrition chronique dans les pays andins.

Face au réchauffement climatique et à la contamination de notre environnement il semble également indispensable de respecter à nouveau nos ressources naturelles.

Rédigé par Coralie, relu par Marthe

En savoir plus :
L’usage traditionnel de l’eau au Pérou https://hidraulicainca.com/acerca-de/uso-ancestral-del-agua-en-el-peru/ (espagnol)
Les semailles d’eau contre la sécheresse à Lima ? https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/le-genie-hydraulique-d-une-civilisation-pre-inca-pour-sauver-lima-de-la-secheresse_21863 (français)

Vidéos :
L’eau courante au Machu Picchu https://www.youtube.com/watch?v=6QOrxniFCAc (français)
Sabiduria ancestral en el manejo del agua (illustration de l’article, en espagnol) : https://www.youtube.com/watch?v=7DOBjCvYdJs
Aguas del Peru, el agua y los incas https://www.youtube.com/watch?v=GDHrSqL35B8 (espagnol)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s